Dr Ian Stiell – Établir les règles

Dr. Ian StiellA 1991, À l’époque, le personnel des urgences voyait quotidiennement de nombreuses foulures de la cheville sans y prêter trop d’attention, tenant pour acquis qu’une radiographie était nécessaire dans chaque cas. Puisque 90 pour cent des gens qui se blessent à la cheville ont une foulure plutôt qu’une fracture, urgentologue et scientifique principal leIan  Dr Stiell a élaboré des lignes directrices, ou des règles de décision, afin d’aider les médecins à déterminer s’il faut prendre une radiographie.

« La Règle d’Ottawa concernant la radiographie de la cheville est bien connue partout dans le monde et a permis de commencer un programme complet de règles de décision à l’étude actuellement », affirme le Dr Stiell.

La Règle d’Ottawa concernant la radiographie de la cheville, la Règle canadienne concernant la radiographie de la tête pour les commotions, la Règle canadienne concernant la radiographie de la colonne cervicale pour les lésions de la moelle épinière, l’échelle de risque d’insuffisance cardiaque d’Ottawa et l’échelle de risque de MPOC d’Ottawa pour les patients atteints d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) sont d’autres règles du Dr Steill visant à fournir une orientation objective aux urgentologues pour déterminer s’il faut recourir à l’imagerie ou à d’autres examens qui peuvent être dispendieux, exposer les patients à des rayonnements inutiles et accroître le temps d’attente à l’hôpital.

3 règles qui ont changé les diagnostics dans les salles d’urgence du monde entier

Faire un don

 

Comment vous pouvez aider

La collectivité a généreusement appuyé la construction du Centre de recherche novatrice sur le cancer. Nous avons besoin de votre soutien constant pour acheter de l’équipement et financer la recherche. La recherche novatrice sur le cancer exige plus que de brillants esprits – nos chercheurs ont besoin des outils adéquats pour faire leur travail d’importance vitale. Le Centre de recherche novatrice sur le cancer a besoin de plusieurs articles qu’il ne possède pas ou qui sont devenus désuets ou inutilisables. Ce n’est que grâce à la générosité des donateurs de la collectivité que nous pouvons faire l’acquisition de ces pièces d’équipement.

Vous pouvez faire un don en lignetélécharger notre formulaire de don ou composer le 613-761-4295.