La recherche suscite l’espoir et vise à guérir

Karen Lawrence

Le slogan de L’Hôpital d’Ottawa, « inspiré par la recherche », vient du fait que l’avenir des soins de santé – les améliorations dans les traitements et la découverte de solutions pour guérir les maladies et les blessures – est tributaire de la recherche.

La sclérose latérale amyotrophique est une maladie neuromusculaire débilitante que nous étudions. Plus de 10 000 personnes de la région sont atteintes de troubles neuromusculaires qui nuisent au fonctionnement des muscles et les affaiblissent. L’Hôpital d’Ottawa compte 53 chercheurs qui excellent dans la recherche en laboratoire sur les maladies neuromusculaires, mais nous avons besoin d’une clinique pour mettre leurs découvertes à l’essai. Voilà pourquoi nous établissons un Centre de recherche clinique neuromusculaire au Campus Civic.

Karen Lawrence attendait l’arrivée d’un tel centre avec impatience. Quatorze membres de sa famille, dont son père, sont morts de la sclérose latérale amyotrophique. Elle est aussi porteuse du gène de cette maladie dévastatrice.

« La course est engagée pour amasser des fonds visant à financer la recherche pour trouver un remède à cette maladie ou pour prévenir son apparition avant que mes trois magnifiques garçons ne soient placés devant ce choix déchirant de savoir ou non s’ils sont porteurs du gène », explique Karen.Faire un don

Karen fait partie d’une étude de recherche menée à Miami, mais dès que le Centre de recherche clinique neuromusculaire ouvrira l’an prochain, elle pourra subir les tests requis ici.

Nos travaux de recherche et notre capacité à offrir les techniques et les technologies les plus récentes aident aussi les patients actuellement.