Une patiente surmonte ses pires craintes grâce au traitement du cancer du sein

Tanya O'Brien

Tanya O’Brien célèbre cinq ans sans cancer

Tanya O’Brien possède une photo d’elle bébé dans les bras de sa tante Elizabeth. Cette photo lui fait penser à deux numéros : un et sept. Sa tante était le numéro un, la première femme de la famille à recevoir un diagnostic de cancer du sein. Elle est le numéro sept.

Depuis cette photo prise en 1970, une cousine est décédée, deux autres ont eu des masses, une autre a subi une mastectomie préventive et deux tantes ont subi des traitements. Tanya a eu quatre mammographies et autant d’échographies pour contrôler les masses dans les seins qui se sont révélées bénignes. Toutefois, la peur d’un cancer du sein planait sur elle.

« La peur pouvait me saisir d’un coup et gâcher ma journée en un instant. J’avais horreur des rubans roses », dit l’enseignante au primaire de 47 ans. « La peur m’a volé plusieurs années de vie. »

Les pires craintes de Tanya se sont confirmées en 2013. Un radiologiste a remarqué une nouvelle ligne de calcifications et a demandé une biopsie. Le 5 mars 2013, Tanya a reçu un diagnostic de cancer du sein. Elle dit qu’en 16 mois, elle a appris à bien connaître l’équipe composée de médecins et du personnel infirmier du Centre de santé du sein de L’Hôpital d’Ottawa qui a redéfini le sens du mot « héros ». L’équipe a dissipé ses craintes et ses préoccupations et s’est sincèrement intéressée à son bien-être à chaque étape du processus.

« Mon équipe de soins à L’Hôpital d’Ottawa a été exceptionnelle en me guidant tout au long de la période la plus sombre de ma vie », déclare Tanya.

Elle a subi une double mastectomie et une reconstruction mammaire dans la même opération. Les chirurgiens lui avaient promis qu’elle paraîtrait la même à son réveil et c’est ce qui est arrivé. À l’exceptionFAIRE UN DONde deux petites lignes, elle dit qu’elle était exactement comme avant. Par contre, elle pouvait se regarder en toute confiance en sachant qu’elle allait bien.

Il y a eu des séances de chimiothérapie après l’opération et le 1er août 2014, Tanya était au sommet du bonheur après sa dernière chimiothérapie.

« Survivre à un cancer change l’essence même d’une vie et la façon de l’envisager. Cela suscite une reconnaissance constante et incite à donner au suivant et à profiter de chaque journée. Je ne me soucie plus des rides, de la couleur de mes cheveux ou de vieillir », dit Tanya plus de cinq ans après son diagnostic.

Le nombre de visites à la clinique a augmenté de 62 % depuis l’ouverture du Centre de santé du sein en 1997. Le centre n’arrivait pas à répondre aux importants besoins de milliers de femmes de la région. Grâce à la générosité de la collectivité, qui a recueilli 14 millions $, le Centre de santé du sein Rose Ages a été inauguré le 20 septembre 2018 au Campus Général de L’Hôpital d’Ottawa. Ce nouveau centre ultramoderne offre une expertise complète en matière d’imagerie du sein, de diagnostic, d’évaluation des risques, de planification chirurgicale et de soutien psychosocial. De plus, le centre emploie certains des meilleurs chirurgiens, oncologues et du personnel spécialisé en soins de santé dédiés à la santé des femmes.

« Je ne suis pas naïve. Toutes les histoires n’ont pas une fin heureuse, dit Tanya. Cependant, les possibilités aident à remonter le moral. Nous avons tous besoin d’espoir. Nous voulons tous un remède. Je sais que des recherches incroyables ont lieu chaque jour à L’Hôpital d’Ottawa. »

En attendant de trouver ce remède, le personnel le plus dévoué et compétent soutiendra les femmes atteintes du cancer du sein au tout nouveau Centre de santé du sein Rose Ages, à l’aide des dernières technologies. Il est équipé pour offrir les meilleurs soins qui soient à chaque nouvelle patiente qui franchit les portes du centre.

« Aujourd’hui, ma tante aurait peut-être eu une chance de se battre », a déclaré Tanya lors de l’ouverture du Centre de santé du sein Rose Ages.

Nous le pensons aussi. L’Hôpital d’Ottawa s’efforce d’offrir les meilleurs traitements et soins en santé des seins aux patientes qui, comme Tanya O’Brien, se présentent à nous chaque jour.

FAIRE UN DON