Chaire de recherche en santé des hommes gais

Le défi

Lorsqu’ils accèdent au système de soins de santé, les hommes gais se heurtent souvent à de la stigmatisation, à des stéréotypes inexacts et à des fournisseurs de soins de santé mal informés. Au cours de leur vie, leur relation avec le système de soins de santé entraîne des difficultés qu’ils seraient nombreux à préférer éviter, malgré l’incidence négative sur leur santé.

Le fait que la formation en médecine aborde très peu la santé des minorités sexuelles constitue un défaut de taille. Du fait de ce manque de formation, il est peu probable que la majorité des médecins et des infirmières se sentent à l’aise de se renseigner sur l’orientation sexuelle de leurs patients, aient les compétences pour le faire ou soient au courant des multiples problèmes de santé touchant les hommes gais. Parallèlement, un pourcentage élevé d’hommes gais choisissent de ne pas divulguer leur orientation sexuelle à leurs fournisseurs de soins de santé. Ceux-ci ne se penchent donc que sur les problèmes de santé courants et ignorent les questions de santé mentale, de santé sexuelle ou d’infection par VIH et tout autre problème pertinent pour les hommes gais.

Il est donc essentiel de s’attaquer aux facteurs sociaux pour encourager les hommes gais à s’occuper de leur santé et aider les fournisseurs de soins de santé à mieux connaître les difficultés uniques auxquelles font face les hommes gais.

La solution

L’Hôpital d’Ottawa établit une chaire de recherche en santé des hommes gais qui vise à améliorer leur accès aux soins de santé ainsi que la prestation de ces soins. Un chercheur réputé sera recruté pour diriger une équipe multidisciplinaire qui étudiera comment améliorer la santé des hommes gais en coordonnant la recherche clinique en épidémiologie, en psychologie et dans d’autres domaines de la médecine.

Comment vous pouvez aider

Grâce à votre soutien, La Fondation de l’Hôpital d’Ottawa récolte un million de dollars afin d’établir une chaire de recherche en santé des hommes gais, dont on a grandement besoin.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Margot Lefebvre, agente de développement, à marlefebvre@lho.ca ou au 613-798-5555, poste 19819.

Téléchargez ce lien connexe 

« Nous souhaitons avoir une vue d’ensemble de la santé des hommes gais. Nous voulons comprendre comment ils interagissent avec le système de soins de santé et réagissent aux facteurs qui les empêchent de recevoir les soins qu’ils méritent. »

-- Dr Paul MacPherson, médecin/scientifique, Programme des maladies chroniques