Reconception des essais cliniques

Appuyez les essais cliniques contre le cancer à L'Hôpital d’Ottawa.  Chaque dollar que vous donnez aujourd'hui sera doublé jusqu'à un million de dollarsConnie Chartrand n’avait jamais eu besoin des services de L’Hôpital d’Ottawa avant de recevoir un diagnostic de cancer du sein en mai 2017.

Cette femme âgée de 53 ans, active physiquement et en bonne santé, qui vit à Russel, a subi une intervention chirurgicale le 29 mai, puis a commencé immédiatement une série de cycles de chimiothérapie et de radiothérapie au Centre de cancérologie de L’Hôpital d’Ottawa ainsi qu’à son centre de traitement affilié à l’Hôpital Memorial du district de Winchester, suivi d’une hormonothérapie.

« Recevoir un tel diagnostic, ça change pas mal une vie, raconte Connie. On éprouve de l’empathie pour les autres femmes qui vivent cette épreuve, et j’ai donc voulu redonner à la collectivité pour les soins que je recevais afin d’aider d’autres femmes ».

Connie s’est portée volontaire pour participer à des essais cliniques. Elle savait à quel point ces essais étaient importants, non seulement pour le succès de son propre traitement, mais également pour celui des autres patients. Son oncologue, le Dr Mark Clemons, a suggéré qu’elle serait une candidate idéale pour participer au programme de reconception des essais cliniques (programme REaCT).

Connie Chartrand est une patiente atteinte du cancer du sein qui participe au programme REaCT.

Les essais cliniques offrent un moyen optimal d’améliorer le traitement pour les patients atteints du cancer. La difficulté actuelle est que la gestion administrative des essais cliniques est complexe et coûteuse. Moins de trois pour cent des Canadiens atteints du cancer sont inscrits à des essais cliniques, en raison en partie de l’importante quantité de documents nécessaires à la participation de chaque patient, ainsi que des obstacles réglementaires qui rendent souvent très coûteuse en temps et en argent la simple tâche de lancer un essai. Cela signifie que de nombreux patients ne sont pas en mesure d’accéder à des essais cliniques de nouveaux médicaments et traitements qui pourraient leur sauver la vie, mais qui sont seulement offerts par l’entremise d’essais cliniques.

En 2014, le Dr Mark Clemons et le scientifique principal, Dr Dean Fergusson, ainsi que leurs collègues de L’Hôpital d’Ottawa se sont penchés sur les moyens d’améliorer le processus des essais cliniques afin de faciliter la participation des patients. Ensemble, ils ont élaboré le programme REaCT. L’objectif de ce programme est de donner à chaque patient atteint du cancer l’accès à un essai clinique qui pourrait lui être bénéfique.

« J’étais ouverte à tout traitement nouveau et novateur. Les procédures liées aux essais du programme REaCT étaient simples et faciles à comprendre », dit Connie, qui a éventuellement participé à trois essais dans le cadre du programme REaCT.

Le fait de simplifier le processus d’obtention du consentement, en demandant un consentement oral plutôt qu’en consentement écrit, permet de faciliter l’accès aux essais cliniques d’un plus grand nombre de patients. L’utilisation d’un appareil mobile et la collecte simplifiée de données permettent de répartir les patients aléatoirement dans les groupes de traitement de façon plus rapide et efficace. En un peu plus de deux ans, L’Hôpital d’Ottawa a recruté 1 200 patients pour participer à 11 essais à répartition aléatoire dans le cadre du programme REaCT.

Le programme REaCT des Drs Clemons et Fergusson porte sur des recherches pratiques axées sur les patients afin de leur assurer un traitement optimal, sécuritaire et économique. Ces essais contribuent à faire progresser la recherche en recueillant des données dans le but d’améliorer les traitements, et de mieux comprendre comment traiter d’autres patients qui reçoivent des diagnostics semblables.

Image: (Clemons and Fergusson) caption: Les Drs Mark Clemons, oncologue, et Dean Fergusson, scientifique principal, ont mis sur pied le programme REaCT à L’Hôpital d’Ottawa.

Connie a affirmé : « Je me sentais vraiment comme si le Dr Clemons avait conçu un essai personnalisé pour moi ».

À l’heure actuelle, 11 essais cliniques REaCT sont en cours à L’Hôpital d’Ottawa en collaboration avec d’autres hôpitaux à l’échelle du pays, dans des villes comme Edmonton, Kitchener, Kingston, London et Newmarket. La majorité de ces essais sont surtout axés sur les patients atteints des cancers du sein et de la prostate.

En appuyant le programme d’essais cliniques REaCT à L’Hôpital d’Ottawa, vous aidez à changer l’environnement des soins dans notre ville. En facilitant l’accès de nos patients aux essais cliniques, nous faisons progresser nos recherches et améliorons les soins afin de sauver des vies.