Chaque jour est un cadeau

Le jour des quatre ans de Declan en février dernier, sa mère l’a regardé souffler les chandelles ornant son gâteau. Savez-vous pourquoi ceci est extraordinaire?

The Ottawa Hospital, The Ottawa Hospital Foundation

Voyez-vous, lorsque Jillian était enceinte de Declan, à 18 semaines de grossesse, elle a appris qu’elle était atteinte d’un cancer du sein métastatique. Déjà maman d’une fille de trois ans et d’un fils d’un an, Jillian a affronté son diagnostic dévastateur avec optimisme et détermination.

Sans traitement, lui a-t-on dit, elle n’allait pas survivre jusqu’à l’accouchement. Son oncologue, le Dr Mark Clemons, lui a toutefois prescrit des médicaments de chimiothérapie qui ont combattu le cancer sans nuire à l’enfant qu’elle portait. Le Dr Clemons, qui travaillait au Centre de cancérologie Princess Margaret avant de se joindre à L’Hôpital d’Ottawa, dirige des essais cliniques qui révolutionnent le traitement du cancer du sein dans le monde entier. Jillian a eu une mastectomie et une dizaine de traitements de chimiothérapie adaptés à ses circonstances particulières. Le 1er février 2015, Declan, est né en parfaite santé.

La jeune femme de 35 ans bavarde et rit avec tant d’aisance à propos de son expérience du cancer qu’il faut un certain moment avant de comprendre à quel point cette situation est hors du commun.

« J’ai reçu un diagnostic sombre et terrifiant, mais me voici bien vivante », affirme-t-elle.

Après la naissance de Declan, des examens de tomodensitométrie ont révélé que le cancer s’était propagé dans les os, le foie et le système lymphatique. On lui donnait moins de deux ans à vivre. Jillian a alors commencé à participer à des essais cliniques de nouveaux traitements, qui ont freiné l’évolution du cancer. Puis, lorsque son cerveau a été touché, elle a reçu une radiothérapie du cerveau entier et par système CyberKnife. On lui a ensuite prescrit un nouveau médicament capable de franchir la barrière hématoencéphalique, qui a empêché la croissance de nouvelles tumeurs au cerveau. Le cancer ne régresse pas, mais il ne gagne pas du terrain non plus.

Jillian a aujourd’hui dépassé de deux ans et demi son pronostic initial. « J’accepte le statu quo, affirme-t-elle. Je me sens merveilleusement bien. »

Pour en savoir plus sur Jillian et son voyage, cliquez ici.

Declan and Jillian O'Connor
Jillian et Declan O’Connor

The Ottawa Hospital, The Ottawa Hospital Foundation

Nous sollicitons votre aide aujourd’hui pour donner aux patients comme Jillian plus de temps, plus de souvenirs et plus d’espoir. Appuyez sans attendre notre essai clinique sur le cancer et aidez-nous à mettre au point de nouveaux moyens de traiter cette maladie dévastatrice.

D'autres histoires inspirantes

« J’ai affronté mes plus grandes peurs et je les ai surmontées. » 
Une mammographie de routine allait bouleverser le monde d’Annette Gibbons. La sous-ministre déléguée à Agriculture et Agroalimentaire Canada allait bientôt commencer son expérience du cancer du sein, mais elle a accordé toute sa confiance à son équipe médicale de L’Hôpital d’Ottawa. 
Une double vie – Vivre avec une maladie rénale
Près de 15 ans après une transplantation rénale, les reins de June Jones ont cessé de fonctionner. Elle est de nouveau sous dialyse et sur une liste d’attente pancanadienne pour un nouveau rein.
Ma raison, c’est toi
Robert Noseworthy a reçu un diagnostic de leucémie infantile à l’âge de 30 ans, ce qui est rare pour une personne de son âge, et le pronostic n’était pas encourageant. Mais 30 ans plus tard, ses enfants d’âge adulte à ses côtés, il donne en retour à la recherche sur le cancer grâce au DÉFI.
Inscrivez-vous à notre liste de distribution et recevez de nouvelles histoires dans votre boîte de reception chaque mois.
  • Nom * Obligatoire