Des grains en platine transforment un traitement

Des grains de platine conçus à Ottawa améliorent un système de traitement radiochirurgical qui est déjà extrêmement puissant et précis pour les tumeursde la tête, du cou et des organes, comme les poumons et le foie.

The Ottawa Hospital, The Ottawa Hospital Foundation

 

Pour traiter les tumeurs dans la tête et le cou ou dans des organes en mouvement continu, comme les poumons, les reins et le foie, des grains en platine plus petits qu’un grain de riz sont posés autour de la lésion. Facilement décelables par le système robotique CyberKnife, les grains améliorent la précision de l’administration de puissantes doses de rayonnement. En guidant le logiciel de détection et de suivi d’une tumeur en mouvement, ces grains en platine conçus à Ottawa renforcent la puissance et la précision déjà exceptionnelles du système de radiochirurgie

Cliquez ici pour en savoir plus sur les graines de platine.

The Ottawa Hospital, The Ottawa Hospital Foundation, Platinum Seeds, Cancer
Ces minuscules grains de platine renforcent la radiothérapie contre les tumeurs dans des tissus mous.

The Ottawa Hospital, The Ottawa Hospital Foundation

L’Hôpital d’Ottawa offre des traitements avancés des tumeurs bénignes et malignes dans des endroits inopérables à l’aide d’une technologie de pointe pour obtenir les meilleurs résultats possible pour les patients.

D'autres histoires inspirantes

« J’ai affronté mes plus grandes peurs et je les ai surmontées. » 
Une mammographie de routine allait bouleverser le monde d’Annette Gibbons. La sous-ministre déléguée à Agriculture et Agroalimentaire Canada allait bientôt commencer son expérience du cancer du sein, mais elle a accordé toute sa confiance à son équipe médicale de L’Hôpital d’Ottawa. 
Une double vie – Vivre avec une maladie rénale
Près de 15 ans après une transplantation rénale, les reins de June Jones ont cessé de fonctionner. Elle est de nouveau sous dialyse et sur une liste d’attente pancanadienne pour un nouveau rein.
Ma raison, c’est toi
Robert Noseworthy a reçu un diagnostic de leucémie infantile à l’âge de 30 ans, ce qui est rare pour une personne de son âge, et le pronostic n’était pas encourageant. Mais 30 ans plus tard, ses enfants d’âge adulte à ses côtés, il donne en retour à la recherche sur le cancer grâce au DÉFI.
Inscrivez-vous à notre liste de distribution et recevez de nouvelles histoires dans votre boîte de réception chaque mois
  • Nom * Obligatoire