Subhas « Sam » et Uttra Bhargava redonnent à leur collectivité depuis leur première rencontre il y a 60 ans – et cette sollicitude a pris une nouvelle dimension après la perte de plusieurs êtres chers.

Ensemble, ils ont pris soin du père et de la mère de Sam, l’un atteint de la maladie de Parkinson et l’autre de la maladie d’Alzheimer. Leur fille aînée, Suruchi, est devenue tétraplégique après avoir été heurtée par un conducteur ivre. Les trois sont malheureusement décédés à la suite de la détérioration de leur état de santé. Ces tragédies ont fait entrer Sam et Uttra dans le monde de la santé et de la recherche, en les encourageant à redoubler d’efforts pour d’autres confrontés à des difficultés semblables.

« Nous savions que nous devions faire quelque chose pour que personne ne souffre comme nous », de dire Uttra.

« Nous savions que nous devions faire quelque chose pour que personne ne souffre comme nous ».

– Uttra Bhargava
Uttra et Sam Bhargava

Bénévoles et philanthropes depuis des décennies, les Bhargava permettent de mieux comprendre les recherches menées à L’Hôpital d’Ottawa, tout en nouant un lien étroit avec le Dr Michael Schlossmacher, directeur du Programme de neurosciences et scientifique clinique, qui se consacre à améliorer la vie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

« La recherche est la seule source d’espoir et d’innovation ».

– Sam Bhargava

« Le Dr Schlossmacher est un éminent scientifique et un homme particulièrement remarquable… Je l’admire beaucoup », d’ajouter Uttra, quand elle et son mari parlent de l’importance de garder à Ottawa les meilleurs chercheurs au monde. « Les personnes talentueuses ne manquent pas; elles peuvent tout faire », de conclure Sam.

C’est cette conviction profonde qui a poussé Sam et Uttra à soutenir la recherche à L’Hôpital d’Ottawa et les soins pour les patients atteints d’une lésion cérébrale ou de la moelle épinière. Ils espèrent que leur soutien aidera à trouver des remèdes pour certaines des maladies et blessures les plus graves – tout en restant conscients que cela n’arrivera pas du jour au lendemain. Ils qualifient leur soutien d’acompte sur leur rêve de guérison. « La recherche est la seule source d’espoir et d’innovation, de dire Sam. Sans cela, c’est peine perdue ».

Les Bhargava donnent généreusement et s’estiment chanceux de pouvoir le faire. En 2012, ils ont fait un don de 1 million de dollars pour créer la Chaire de recherche Bhargava sur la neurodégénérescence à L’Hôpital d’Ottawa – le Dr Schlossmacher en est l’actuel titulaire, et Sam est aussi le président fondateur du Consortium pour la recherche sur le Parkinson. En hommage à leur fille aînée, ils ont également mis sur pied la Chaire de recherche Suruchi Bhargava sur la moelle épinière, qui appuie les travaux de recherche en neurochirurgie de la Dre Eve Tsai.

Uttra (à gauche) and Sam (à droite) Bhargava with Dr Schlossmacher (au centre).

Dernièrement, ils ont fait don de 500 000 $ à la campagne Créons des lendemains, une campagne qui, en plus de soutenir la construction du nouveau campus qui abritera un nouvel institut de neurosciences, propulsera la recherche vers de nouveaux sommets.

« Pour aider la collectivité, il faut investir dans la recherche. Sans cela, c’est peine perdue ».

– Uttra Bhargava

En plus de soutenir L’Hôpital d’Ottawa, Sam et Uttra font preuve d’un esprit philanthropique qui profite à de nombreuses autres initiatives communautaires, comme des programmes d’alphabétisation des jeunes enfants et des programmes de dépistage auditif destinés aux enfants d’âge préscolaire. Ils ont par ailleurs joué un rôle important dans la proclamation par le Parlement de la Journée nationale de l’enfant au Canada. De nos jours, en plus de soutenir la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, Sam et Uttra militent pour faire changer la manière dont nous prenons soin de notre population vieillissante. Avec l’aide d’une équipe de premiers sympathisants, ils se mobilisent sur le terrain pour adresser une pétition à la Chambre des communes demandant d’accorder une plus grande priorité à la santé et au mieux-être des aînés et des personnes handicapées. Sam et Uttra sont convaincus que la recherche et l’innovation permettent d’améliorer la qualité de vie de tous les Canadiens.

Les Bhargava se servent de leur notoriété professionnelle et communautaire pour remonter le moral des personnes de leur entourage, qu’ils ne rencontreront jamais pour la plupart. Ils s’efforcent d’éviter à d’autres de faire face aux mêmes tragédies que les leurs, en leur apportant un soutien financier et en consacrant du temps et de l’énergie à des causes qui les touchent directement. « Nous voulons donner de l’argent, de dire Uttra, et en même temps, nous voulons collaborer avec la collectivité ».

« Pour aider la collectivité, il faut investir dans la recherche. Sans cela, c’est peine perdue ».

Uttra (à gauche) and Sam (à droit) Bhargava avec Dre Eve Tsai (au centre).

L’Hôpital d’Ottawa est un important hôpital universitaire d’enseignement et de recherche fièrement affilié à l’Université d’Ottawa.