CRÉER DE
MEILLEURS
LENDEMAINS

Votre soutien aujourd’hui
rend possible les lendemains

Chaque jour, des gens se tournent vers L’Hôpital d’Ottawa pour trouver des réponses; et chaque jour, la recherche novatrice que nous menons apporte de l’espoir aux patients et à leur famille. Chaque vie changée et chaque vie sauvée avec les soins empreints de compassion que nous offrons et la recherche novatrice réalisée à notre hôpital est possible grâce à vous.

Nous avons besoin de votre soutien pour nous aider à faire de nouvelles découvertes et mettre au point de nouveaux traitements, à doter notre équipe des technologies et de l’équipement de pointe et à offrir à nos patients les meilleurs soins qui soient.

Créer des lendemains

L’équipe de la Chirurgie plastique innove pour traiter des blessures catastrophiques
Karen Toop a été heurtée par un chasse-neige lorsqu’elle a traversé une rue en janvier 2012. Elle était gravement blessée à son arrivée au Centre de traumatologie. Une équipe multidisciplinaire était prête pour traiter des blessures que certains ont vues seulement une fois au cours de leur carrière.
Une mère confrontée à la cécité en raison d’un méningiome
La vision de son œil gauche se détériorant rapidement, Michele Juma a quitté son domicile de Sault-Sainte-Marie pour se rendre à L’Hôpital d’Ottawa. Elle y a reçu des soins spécialisés après avoir obtenu un diagnostic de méningiome. Le temps ne jouait pas en sa faveur pour sauver sa vision.
Un jeune homme livre le combat de sa vie contre un phéochromocytome, une tumeur rare
Il a fallu une équipe d’experts pour diagnostiquer chez Bryde Fresque un phéochromocytome, une tumeur rare qui a mis son avenir en péril.
Des patients atteints du cancer du sein bénéficient des retombées d’une étude à Ottawa
Une étude à Ottawa change les normes de traitement pour les patients atteints du cancer du sein partout dans le monde.
Traumatisme et guérison après une explosion en Afghanistan
La mission de Bushra Saeed-Khan en Afghanistan a été écourtée après l’explosion d’un engin explosif improvisé, qui a failli mettre un terme à sa vie. L’Hôpital d’Ottawa était prêt pour l’aider à se rétablir.
Garder espoir malgré un diagnostic de cancer agressif de la peau
Dan Collins avait 62 ans lorsqu’il a reçu un diagnostic de mélanome de stade 4. En apprenant qu’il était atteint de cette forme agressive de cancer, il a d’abord craint pour sa vie. Toutefois, l’immunothérapie lui a redonné espoir.