De nouveaux projets prometteurs, grâce aux donateurs qui soutiennent le Fonds d’urgence COVID-19

La collectivité a généreusement donné plus de 2 millions de dollars en appui à notre Fonds d’urgence COVID-19. Nous vous présentons les plus récents projets qui ont reçu du financement de démarrage grâce aux donateurs.

Alors que les nouvelles sont excellentes à propos des projets de recherche lancés dans le cadre des premières rondes de financement du Fonds d’urgence COVID-19, deux nouveaux projets viennent d’être lancés. Grâce au soutien des donateurs de notre généreuse collectivité, plus de 50 projets de recherche et d’innovation ont été entrepris pour mieux comprendre et combattre la COVID-19.

COVID-19 et polyarthrite rhumatoïde : utiliser les mégadonnées pour comprendre les risques et améliorer les traitements

Dr. Sibel Aydin, The Ottawa Hospital
Dre Sibel Aydin

Jusqu’à maintenant, plus de 30 millions de personnes ont contracté la COVID-19 dans le monde. Les chercheurs ont donc accès à d’énormes quantités de données qu’ils peuvent exploiter pour mieux comprendre pourquoi certaines personnes sont gravement malades, tandis que d’autres n’ont que des symptômes légers ou même aucun. Il ne fait aucun doute que l’âge, l’hypertension et l’obésité sont parmi les facteurs en cause, et il est possible que certaines maladies immunitaires jouent également un rôle. La Dre Sibel Aydin utilise une méthode fondée sur les mégadonnées pour déterminer si les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, une maladie immunitaire, sont plus ou moins susceptibles de développer une forme grave de la COVID-19. Exploitant les données de l’ICES et de l’Ontario Best Practice Research Initiative, son équipe étudiera également l’effet des médicaments immunosuppresseurs qui sont habituellement utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde. Ces recherches pourraient améliorer notre compréhension globale de la COVID-19 et permettre de créer de meilleurs traitements pour les personnes atteintes de la COVID-19 et de la polyarthrite rhumatoïde.

Comprendre les répercussions de la COVID-19 chez les femmes

Dr. Innie Chen, The Ottawa Hospital
Dre Innie Chen

La Dre Innie Chen mène des recherches visant à comprendre les répercussions de la COVID-19 chez les femmes, grâce à un financement de démarrage provenant du Fonds d’urgence COVID-19.

La Dre Chen a mis sur pied une équipe de chercheurs de renommée internationale qui contribuera à éclairer et résoudre ces questions en définissant les résultats principaux liés à l’équité en matière de santé des femmes pendant la pandémie de COVID-19. L’équipe réalisera une revue systématique de la littérature et créera un comité multidisciplinaire de partenaires de la communauté, réunissant des patientes et des travailleurs de la santé, afin de cerner les principales questions qui touchent la santé des femmes pendant la pandémie. Ces renseignements serviront à élaborer des stratégies s’appuyant sur des éléments probants pour atténuer les répercussions fondées sur le sexe et améliorer la vie des femmes en cette période particulière.

Consultez cette page souvent pour lire les dernières nouvelles sur ces projets de recherche et d’innovation qui portent sur la COVID-19 et sur d’autres projets soutenus par les donateurs.

« L’Hôpital d’Ottawa est un chef de file parmi les centres hospitaliers universitaires, de recherche et d’enseignement, fièrement affilié à l’Université d’Ottawa. »

Donnez aujourd’hui pour soutenir les recherches révolutionnaires et les projets novateurs de demain.

D'autres histoires inspirant

Des patients atteints du cancer du sein bénéficient des retombées d’une étude à Ottawa
Une étude à Ottawa change les normes de traitement pour les patients atteints du cancer du sein partout dans le monde.
De la leucémie aux marathons – avec sa marchette
Atteint de leucémie, Bob Hardy avait 40 % de chances de survivre, mais il a repris espoir après avoir reçu un traitement à L’Hôpital d’Ottawa.
Déjouer les prédictions face au cancer du pancréas
Sindy Hooper a toujours été en santé. Comme ils n’ont aucun antécédent familial de cancer, son mari et elle ont été abasourdis par les résultats obtenus à la suite d’une échographie d’urgence passée à L’Hôpital d’Ottawa.