Mari déterminé à redonner après le traitement qui a sauvé la vie de sa femme

Après s’être effondrée chez elle, Rie Bull a été transportée d’urgence à L’Hôpital d’Ottawa, où elle été traitée pour des hémorragies au cerveau potentiellement mortelles. Reconnaissant pour l’expertise avec laquelle notre équipe a géré son cas complexe ces trois dernières années, le mari de Rie, Mike, a trouvé une manière unique de redonner.

LE DÉFI, une des activités de vélo les plus importantes à Ottawa, est maintenant terminé. Cependant, Mike Bull, ancien capitaine du DÉFI pour l’équipe Team Enterprise, continue de s’investir et de redonner en commençant son propre parcours de vélo virtuel pour amasser des fonds pour L’Hôpital d’Ottawa. Les dons de bienfaisance, à notre hôpital en particulier, revêtent une énorme importance pour Mike Bull et sa famille depuis que son épouse, Rie, a été transportée à l’Urgence après s’être effondrée après la rupture d’un anévrisme cérébral.

Si Mike est motivé à redonner chaque année, c’est à cause du processus de guérison de son épouse et des soins qui lui ont sauvé la vie. « Chaque année, plus de gens veulent m’épauler et faire un don pour mon parcours virtuel. Nous sommes chanceux d’avoir ici même, à Ottawa, une équipe de neurosciences aussi incroyable. Ils ont sauvé la vie de ma femme. »

Hémorragie sous-arachnoïdienne

Un soir de mars 2017, Rie Bull s’effondrait à la maison en fin de soirée parce qu’un anévrisme s’était mis à saigner dans son cerveau. Elle a été transportée d’urgence à L’Hôpital d’Ottawa, où elle a reçu un diagnostic d’hémorragie subarachnoïdienne, aggravée par un autre problème de santé pour lequel elle prenait des anticoagulants. Elle n’a pas pu parler pendant trois semaines et ne se souvenait plus du nom de son mari ni de celui de ses deux fils. Sa famille s’inquiétait à son sujet, ne sachant pas si elle allait guérir.

Dr. Sinclair in the neurosurgery operating room

Rie a subi une chirurgie de huit heures réalisée par le Dr John Sinclair, directeur de la Chirurgie vasculaire cérébrale. La chirurgie terminée, il a rassuré Mike et ses fils avec une compassion remarquable. Il a répondu à leurs questions, expliqué en termes simples des notions médicales complexes et leur a assuré que Rie recevrait d’excellents soins pendant sa guérison.

Prêts pour les cas les plus complexes

Le trouble de saignement de Rie et son anévrisme ont rendu son cas extrêmement complexe. De 3 à 4 % de la population a un anévrisme et ne le sait même pas. La rupture d’un anévrisme cause souvent un mal de tête soudain et intense, le pire de leur vie, selon les personnes qui en ont fait l’expérience. Mais dans des cas comme celui de Rie, 50 % des patients ne survivent pas à l’hémorragie ou en meurent peu après. Pour l’autre 50 % qui survit, la moitié a des problèmes de santé qui changent leur vie à jamais.

Malgré la complexité du cas de Rie, son équipe de soins était prête et possédait le savoir et les outils nécessaires pour lui sauver la vie. Selon Mike, leurs espoirs se sont réalisés et Rie a fait d’excellents progrès.

Rie Bull

« Elle a passé plus d’un mois aux Soins intensifs, un mois à l’Unité de soins intermédiaires en neurosciences et cinq semaines au Programme des lésions cérébrales acquises du Centre de réadaptation. Tous les membres du personnel lui ont donné des soins extraordinaires. » – Mike Bull

Pendant sa guérison, Rie a dû réapprendre à parler l’anglais, ne connaissant plus que sa langue maternelle, le japonais. Lorsqu’elle a vu le Dr Sinclair avec Mike en janvier 2018, le médecin était très satisfait de sa récupération.

Grâce à des donateurs comme Mike et Rie, L’Hôpital d’Ottawa peut mener des recherches de pointe pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et continuer d’être parmi les meilleurs hôpitaux au pays, reconnu mondialement pour ses recherches avant-gardistes sur la maladie de Parkinson, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies neuromusculaires et la sclérose en plaques.

Reconnaissance pour des soins exceptionnels

Mike aime dire qu’ils « rentrent chez eux » lorsqu’il revient à L’Hôpital d’Ottawa avec Rie pour des rendez-vous et des examens. Lorsqu’ils y sont, ils ne cessent de rencontrer des médecins, des infirmières, des préposés aux soins et des concierges qui se réjouissent des immenses progrès de Rie et constatent sa remarquable récupération. Pour Mike et Rie, chacun et chacune a joué un grand rôle dans cette guérison.

Mike Bull with his family in support of The Ottawa Hospital

Mike est plus déterminé que jamais à redonner et à faire une différence. Il continuera d’enfourcher son vélo pour amasser des fonds et faire connaître L’Hôpital d’Ottawa. Il espère que son parcours virtuel rappellera à tous la grande importance des dons pour permettre à chaque patient de recevoir les soins dont il a besoin. « C’est bon pour la forme, pour la recherche et pour la collectivité. Ce sera toujours une façon de dire “merci, merci, merci” à l’équipe de L’Hôpital d’Ottawa! »

Faites un don aujourd’hui pour aider, avec Mike et Rie, L’Hôpital d’Ottawa à poursuivre des recherches qui sauvent des vies.

D'autres histoires inspirantes

Les trois étoiles du commentateur sportif A.J. Jakubec après 66 jours d’hospitalisation
Après avoir passé 66 jours à L’Hôpital d’Ottawa pour combattre une pancréatite aiguë, le commentateur sportif A.J. Jakubec, de la chaîne TSN 1200, est éternellement reconnaissant d’y avoir reçu des soins vitaux et empreints de compassion.
Un patient rétabli de la COVID-19 éternellement reconnaissant d’avoir reçu des soins extraordinaires
Atteint de la COVID-19, et craintif, le Père Alex Michalopulos sera éternellement reconnaissant.