La recherche au coeur de nos vies

Les percées de la recherche à L'Hôpital d'Ottawa se traduisent par de meilleurs soins et une médecine qui sauve des vies. Chaque jour, nous regardons au-delà du laboratoire et nous voyons les résultats de notre travail : des vies sauvées, l'amélioration des soins et la cessation de la souffrance. Nous cherchons sans relâche des réponses aux problèmes de santé les plus graves au monde et nous le faisons avec compétence, expérience et ardeur. Notre recherche est alimentée par une passion de créer des solutions ici même à Ottawa pour un monde en meilleure santé. Une recherche au cœur de nos vies, voilà ce que nous voulons offrir au monde!


Soyez inspirez par ces liens connexes

Recherche sur le cancer Médicine régénératrice Recherche visant à améliorer les soins aux patients Projet STAR

TLR Nouvelles et Événements

Arrêter les tremblements dus à la maladie de Parkinson

Le neurochirurgien Adam Sachs et le neurologue Tiago Mestre utilisent avec succès la stimulation cérébrale profonde, un traitement de pointe pour que les patients cessent de souffrir des problèmes moteurs les plus débilitants causés par la maladie de Parkinson, notamment les tremblements.

Combattre le cancer par le cancer

Souvent, après une opération pour retirer des cellules cancéreuses, le cancer revient.

Selon une étude, 33 % des adultes ayant récemment reçu un diagnostic d’asthme n’ont pas cette maladie

Selon une nouvelle étude publiée dans le Journal of the American Medical Association , 33 % des adultes ayant récemment reçu de leur médecin un diagnostic d’asthme n’avaient pas d’asthme actif.

Visionnez le vidéo Recherche au Coeur de Nos Vies

Main Video
x
Cancer
x
Regenerative Medicine
x
Practice Changing
x
Dr. John Bell

« Les découvertes réalisées à Ottawa en cancérologie permettent déjà d'améliorer la vie des personnes atteintes du cancer. Nous contribuons aux efforts déloyés à l'échelle mondiale pour trouver des traitements sécuritaires. Je crois que nous pouvons vaincre la maladie. La science détient la réponse, et le financement de la recherche, la clé. »

- Dr. John Bell

scientifique principal, Programme de thérapeutique anticancéreuse,
L'Hôpital d'Ottawa