Un couple de jeunes philanthropes donne au suivant

Après la naissance difficile de leur deuxième enfant, HarleyFinkelstein, chef des opérations de Shopifyet LindsayTaub, entrepreneure, ont perçu un besoin et ont choisi de donner au suivant.

Transformer l’adversité en gestes concrets – un couple de jeunes philanthropes donne au suivant 

Il est plutôt rare que des gens réagissent à une expérience difficile en choisissant d’améliorer la vie des autres, mais c’est exactement ce que HarleyFinkelstein et LindsayTaub, philanthropes et entrepreneurs locaux, ont choisi de faire. Et ils espèrent que leur histoire inspirera d’autres personnes à en faire autant. 

Complications inattendues 

En février2019, Lindsay a senti le travail commencer pour l’accouchement du deuxième enfant du couple. Harley et elle se sont rendus au Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa, fébriles à l’idée de faire enfin connaissance avec leur nouvel enfantMalheureusement, l’accouchement ne s’est pas passé comme ils l’espéraient. Après un travail et un accouchement relativement facile pour leur premier enfant en 2016, ils s’attendaient à vivre le même genre d’expérience. Cette fois, cependant, le travail a été extrêmement difficile et incroyablement douloureux. 

Lindsay a dû subir une césarienne d’urgence. Ce n’était pas ce que Lindsay et Harley avaient envisagé. L’idée d’une intervention chirurgicale leur inspirait une certaine crainte, tant pour la mère que pour l’enfant à naître. Heureusement, la naissance s’est bien déroulée, et la mère et l’enfant étaient toutes deux en bonne santé. 

Épuisés, submergés par les émotions après cette série d’événements inattendus, Lindsay et Harley avaient désespérément besoin de décompresser et de se reposer, tout un défi lorsqu’on partage une chambre avec trois autres patients, avec le vaetvient incessant des infirmières, des médecins et des visiteurs.

Découverte d’un besoin 

En tant que chef des opérations à Shopify, une multinationale canadienne de commerce électronique installée ici même à Ottawa, Harley a connu sa part de situations stressantes, mais même lui a trouvé l’expérience éprouvante. « Cela a été une expérience stressante, que nous n’avions pas du tout prévue », raconte Harley. 

En tant que jeunes parents en santé, Harley et Lindsay ont eu la chance d’avoir peu d’interactions avec l’hôpital. Il a fallu cette expérience difficile pour qu’Harley prenne conscience de ce que l’on éprouve quand on est l’être cher d’une personne qui a un problème de santé. Lindsay et son enfant recevaient d’excellents soins et il savait qu’elles étaient entre bonnes mains. Pourtant, il a perçu un besoin pour les familles de disposer d’un espace qui leur permettrait de vivre une meilleure expérience après la naissance d’un enfant. «Lindsay et moi avons ressenti un besoin et vu l’occasion de faire quelque chose à ce propos », explique Harley.

« Chacun de nous peut faire quelque chose pour améliorer la vie de quelqu’un d’autre, explique Harley. Selon moi, l’idée de donner au suivant est ce qui permet de créer des communautés vibrantes, prospères et bien administrées. Et il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir 60 ans et d’être retraité pour le faire, il faut commencer dès que possible. » – Harley Finkelstein

Construire une communauté en donnant au suivant 

Harley et Lindsay viennent tous deux de milieux modestes, mais ils s’inspirent volontiers de leurs enfances respectives et de l’importance qu’on accordait alors au temps passé ensemble. C’est ce qui a incité Lindsay à ouvrir son propre bar laitier appelé Sundae School afin d’offrir aux familles un endroit où discuter tout en dégustant une gâterie. 

Alors que la carrière de l’un et l’entreprise de l’autre se développaient, ils ont acquis la conviction que leur bonne fortune comportait la responsabilité de donner au suivant et d’aider les autres. Ils sont maintenant bien connus dans la région d’Ottawa, non seulement pour leur réussite en affaires, mais aussi en tant que philanthropes influents dans une communauté dynamique qui s’efforce d’améliorer la vie à Ottawa, notamment en contribuant à la construction du centre juif Finkelstein Chabad. 

« Être philanthrope ne se résume pas toujours à signer de gros chèques, déclare Harley. C’est aussi trouver quelqu’un qui vit une période difficile et chercher à lui faciliter la vie. Il n’est pas nécessaire de tout changer, mais en faisant graduellement don de temps et d’argent, vous pouvez atteindre des résultats spectaculaires, particulièrement si vous inspirez d’autres personnes à en faire autant.»

Mom and baby look into camera in kitchen
Bébé Zoé à la maison avec sa maman, Lindsay.

Transformer des circonstances difficiles en passant aux actes 

C’est exactement ce que Harley et Lindsay entendent faire. Avec un don à L’Hôpital d’Ottawa, ils espèrent inspirer les autres à redonner à leur communauté d’une manière significative pour eux. 

« Soutenir l’hôpital est une démarche très personnelle étant donné que c’est là que j’ai accouché et que j’ai reçu d’excellents soins médicaux, mais je voulais aussi contribuer à d’autres aspects des expériences que les gens y vivent. C’était vraiment important pour nous, explique Lindsay. Je voulais que nos filles voient que nous nous occupons non seulement de nos entreprises, mais que nous attachons aussi une grande importance à notre communauté et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour y contribuer, et il y a tellement de manières de le faire. » 

« Nous sommes très attachés à notre communauté et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour y contribuer, et il y a tellement de manières de le faire. » – Lindsay Taub

Dans l’espoir d’inspirer les autres 

En fin de compte, Harley et Lindsay sont persuadés qu’ils doivent prêcher par l’exemple, non seulement en étant des modèles pour leurs propres filles, mais en motivant d’autres personnes dans la communauté. 

« Chacun de nous peut faire quelque chose pour améliorer la vie de quelqu’un d’autre, explique Harley. Selon moi, l’idée qui consiste à donner au suivant est ce qui permet de créer des communautés vibrantes, prospères et bien administrées. Et il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir 60 ans et d’être retraité pour le faire, il faut commencer dès que possible. »

Faites comme Harley et Lindsay et donnez au suivant en
faisant un don au profit de L’Hôpital d’Ottawa dès aujourd’hui.

D'autres histoires inspirantes

Un don testamentaire pour perpétuer un grand amour
Le don testamentaire de Jim et Pat à L’Hôpital d’Ottawa permettra à leur amour de se poursuivre grâce aux soins et à l’attention qui seront prodigués aux patients dans les années à venir.
La décision en cours de chirurgie de laisser son abdomen ouvert pendant deux jours permet de sauver la vie d’une femme
La vie de Phyllis était en jeu. Une torsion dans son intestin grêle causait la mort de cet organe. Une technique chirurgicale rare lui a toutefois sauvé la vie.
Garder espoir malgré un diagnostic de cancer agressif de la peau
Dan Collins avait 62 ans lorsqu’il a reçu un diagnostic de mélanome de stade 4. En apprenant qu’il était atteint de cette forme agressive de cancer, il a d’abord craint pour sa vie. Toutefois, l’immunothérapie lui a redonné espoir.