L’Hôpital d’Ottawa aide à fabriquer trois vaccins contre la COVID-19 pour des essais cliniques

Nous sommes un des rares hôpitaux en mesure de le faire.

Dans le contexte de lutte mondiale contre la COVID-19, L’Hôpital d’Ottawa est fier de participer à la fabrication, en quantité suffisante, des vaccins dont le pays a urgemment besoin. Faisant partie de la poignée d’hôpitaux producteurs de vaccins, et étant l’établissement canadien le plus expérimenté en son genre, il est particulièrement bien placé pour produire, avec la société edmontonienne Entos Pharmaceuticals, les fioles de doses du vaccin Covigenix VAX-001 qui serviront aux essais cliniques de phase 1 menés au Centre canadien de vaccinologie.

La vidéo est uniquement disponible en anglais.

« Je crois qu’il est très important d’avoir la capacité de produire ces types de produits, surtout des vaccins en pleine pandémie au Canada. »

— Dr Duncan Stewart, vice-président exécutif de la Recherche à L’Hôpital d’Ottawa

Pourquoi mettre au point d’autres vaccins contre la COVID-19?

Maintenant que quelques vaccins sont approuvés et administrés dans de nombreux pays à travers le monde, certaines personnes pourraient se demander pourquoi les chercheurs de L’Hôpital d’Ottawa poursuivent l’élaboration et l’étude de vaccins expérimentaux. Il y a plusieurs raisons importantes de le faire :

Nouveaux variants

Puisque les variants du virus de la COVID-19 continuent de circuler et que d’autres risquent d’apparaître, il est essentiel de créer des vaccins qui protégeraient davantage contre eux.

Caractéristiques des produits

Certains vaccins actuellement utilisés ont des caractéristiques qui rendent l’administration difficile (entreposage à -70 °C, protocole en deux doses, etc.). Il est donc amplement possible d’améliorer les formulations et de faciliter les choses. Par exemple, un des vaccins destinés à des essais cliniques que nous produisons ne demande qu’une dose et reste stable pendant 30 jours à la température ambiante et jusqu’à un an à 4 °C.

Vaccination à l’échelle mondiale

On estime qu’il faudrait encore entre 12 et 14 milliards de doses de vaccin contre la COVID-19 pour endiguer la pandémie et prévenir l’apparition de nouveaux variants qui infecteraient les populations vaccinées. De plus, les pays en voie de développement n’ont souvent pas les infrastructures nécessaires pour mener une opération aussi complexe que la vaccination avec les produits existants. C’est pourquoi il faut poursuivre, tout au long de 2021, la mise au point et la production de divers produits faciles à administrer.

Capacité locale

Il faut sans tarder augmenter la capacité d’élaboration et de fabrication de vaccins contre la COVID-19 au pays afin de nous préparer à d’éventuelles pandémies et à d’autres menaces pour la santé. Les installations et l’expertise requises peuvent aussi servir à la fabrication de produits biothérapeutiques prometteurs comme les traitements à base de cellules souches, les traitements viraux qui s’attaquent au cancer et les traitements oncologiques utilisant des cellules CAR-T.

Le Centre de fabrication de produits biothérapeutiques de L’Hôpital d’Ottawa

La vidéo est uniquement disponible en anglais.

Galerie d’images

Aidez-nous à continuer d’innover et de combattre cette maladie infectieuse. Faites un don dès aujourd’hui au Fonds d’urgence COVID-19 de L’Hôpital d’Ottawa.